Brèves de routard. Catamarca, eres hermosa (1).

Empiezo la primera parte de mi « trilogía » dedicada a Catamarca, provincia muy bonita pero poco promocionada. Lamentablemente? O no? Siempre me pregunto, hasta qué grado de avance, hasta qué punto se puede desarrollar una infraestructura turística? No tengo respuesta, y no creo que tenga una algún día, no dispongo de ninguna legitimidad para decir esto. Lo que sí puedo decir, es que me gustó mucho viajar allí siendo el único extranjero en el colectivo, hablando con la gente, y sin embargo fue impactante este viaje, porque algunos lugares me parecieron abandonados y expuestos a una pobreza que no se ve en el sur de Argentina, una pobreza digna, parecida a lo que conozco del norte de África.

Este lugar es uno de los mas bellos que pude ver aquí, sobre todo es « mágico », hay una atmósfera distinta, diferente de lo que es la montaña, a estar en la orilla de un río o lago patagónico. Será la arena, los volcanes, el desierto, las piedras negras, la gente? No lo sé. Aquí y en mi página Picasa, encontrarán fotos de este lugar que no voy a nombrar, pero que podrán identificar fácilmente buscando en Internet.

Le titre de ce premier volet consacré à Catamarca serait « Volcans, no man’s land et humilité ». Cette province m’a énormément plu, cependant, on voit qu’elle n’est pas prête à accueillir des touristes, en tout cas pas massivement. J’allais dire « c’est dommage », mais je ne sais pas quoi penser. Je me demande toujours jusque quel point, jusqu’à quel degré faut-il pousser le développement d’infrastructures touristiques? Qui suis-je, moi, pauv’ gars parmi des milliards, pour souhaiter que le tourisme ne se développe pas autant? Je peux seulement dire que j’ai aimé voyager comme ça, j’ai apprécié être l’unique touriste dans le bus, papoter avec les locaux pendant le voyage… Ceci dit, j’ai aussi remarqué une pauvreté qui n’existe pas dans le sud du pays, une sorte d’abandon de ces personnes isolées de tout. Et ça m’a un peu fait penser à l’Afrique du Nord.

En tout cas, c’est un magnifique endroit que j’ai eu l’occasion de connaître partiellement, c’est véritablement magique, différent de l’ambiance de la montagne, ou de l’atmosphère d’un lac ou fleuve patagon. C’est peut-être les volcans, le désert? Aucune idée. Ci-dessous, et sur l’album Picasa dédié, vous trouverez quelques clichés de cet endroit « inconnu », mais facilement trouvable sur le net.

Le volcan auquel on s’est attaqué                 El volcán que hemos trepado

Les félicitations après la rando?

Y la plata, donde está?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s