Zaz’uffit!

L’idée de cet article surgit après une année 2013 lors de laquelle presque tous mes élèves de l’Alliance Française où j’enseigne, m’ont demandé: « dis, profe, on peut voir un morceau de Zaz ensemble »? La réponse, toujours, fut non. Mais pourquoi? Pourquoi est-il aussi méchant?! Parce queeeeeee:

– Je n’ai rien contre la demoiselle, c’est simplement qu’en cherchant sur youtube, on trouve vingt mille titres d’elle, sous-titrés en Espagnol, et c’est très bien.

– Je préfère leur faire découvrir d’autres artistes/morceaux/styles de musique, quelque chose qu’un prof de français qui vient de France peut apporter en « plus ». C’est aussi valable avec Edith Piaf (la vie en rose), Jacques Brel (ne me quitte pas) ou Céline Dion (plutôt mourir crucifié, empalé, brûlé vif et tout ça en même temps).

Tuve la idea de esta nota luego de un año 2013 durante el cual la mayoría de mis alumnos en la Alianza Francesa me pidieron estudiar canciones de Zaz.

– Profe, ¿por qué no podemos ver una canción de Zaz?

– Porque es un invento de las revistas.

– Eh, qué mala onda!

En realidad, no tengo ningún problema con Zaz, pero una simple búsqueda en youtube abre la puerta a por lo menos 10 temas de la artista en boga. Y como profe de francés nacido en Francia, me parece que es mucho mas interesante aportar con otros artistas/estilos de música/canciones, prefiero brindar diversidad. Por eso tampoco estudiamos canciones de Edith Piaf (la vie en rose) o Jacques Brel (Ne me quitte pas) o Céline Dion (prefiero que me crucifiquen, o que me cremen, o ambas cosas a la vez).

cover

J’allais présenter quelques groupes, artistes, chanteurs ou titres qui me plaisent, mais comme il y en a beaucoup, je viens, là sur-le-champ, de décider de faire une rubrique de cet article. Et je vais commencer avec un vrai coup de foudre, une musicienne québécoise: Chloé Pelletier-Gagnon, connue sous le pseudonyme de Klô-Pelgag, une enchanteresse d’outre-Atlantique (enfin, de mon côté de l’océan). Un poil de Leslie Feist dans la voix, des arrangements super classe, des changements de rythme dans beaucoup de ses morceaux (j’adore), et surtout des textes d’une beauté surréelle et d’une telle froideur poétique que ça chamboule. Vraiment, je suis sous le charme, je lui ai acheté son beau disque sur bandcamp.

Iba a tratar de mencionar unos cuantos artistas, grupos o canciones que me gustan, pero en el momento que lo pensé (instantáneamente), decidí hacer de esta nota una sección independiente en el blog. Y tengo que empezar por un flechazo que me ocurrió hace un par de días, una flecha que me enamoró el oído desde Quebec. Chloé Pelletier-Gagnon, también conocida bajo el nombre de Klô Pelgag, es una encantadora de este lado del Atlántico. Tiene algo de Leslie Feist en su voz, musicalmente es perfecto, los cambios de rítmica en una misma pieza me hipnotizan (soy muy fanático de estas cosas) y sobre todo, sus letras son de una frialdad tan poética y de una belleza tan surrealista que uno esta muy conmovido, lo digo en serio. El hechizo me hizo comprar el disco de la poeta, Alquimia de los monstruos, en su pagina bandcamp.

Klô Pelgag – Les corbeaux (Los cuervos)

Al claro de la luna, te tomé una foto
La noche quema tu sombra en el agua
Regálame la espuma de estos días en el puerto
Donde los barcos fuman tus cenizas cuando parten

Tomé la píldora, esa que da sueño
Cambié mi celda en un punto de mira
De donde veo los monstruos morir lentamente
« Volver al mundo », ¿escuchas lo que dicen?

La luna está llena, está llena, está llena
La luna está llena, rellena de cuervos
Y el archipiélago, el archipiélago
Y el archipiélago lo corté con mi tijera

Veo la pena, veo la pena
Veo la pena del secreto en el ataúd
Veo la pena, veo la pena
Veo la pena en los poros de tu piel

Au clair de la brume, j’ai pris ta photo
Comme la nuit brûle ton ombre dans l’eau
Offre-moi l’écume de ces jours au port
Où les bateaux fument tes cendres au départ

J’ai pris la pilule celle qui fait dormir
Changé ma cellule en un point de mire
D’où je vois les monstres lentement mourir
Revenir au monde, les entends-tu dire ?

La lune est pleine ! La lune est pleine ! La lune est pleine !
La lune est pleine, elle est remplie de corbeaux
Et l’archipel ! et l’archipel ! Et l’archipel est découpé par mes ciseaux

Je vois la peine, je vois la peine
Je vois la peine du secret dans le tombeau
Je vois la peine, je vois la peine
Je vois la peine dans les pores de ta peau

Klô Pelgag – Tunnel

Comme le sang caille au creux de mes peines
L’enfer est un lit où reposer mes veines
Trouées au hasard, au rythme de mes plaintes
J’ai castré le vide, construit le labyrinthe

Où est la magie des dents qui blanchissent
Quand je bois le jaune des coeurs qui pourrissent ?
Moi, je vois ma dose au bout de l’anguille
Voyez ma peau pêcher les aiguilles

Mon corps est mon corps
Mes peines sont mes peines
Mes veines sont mes veines
Ma mort est ma mort

Oh, mi sangre cuaja hondo en mis penas
El infierno es una cama donde reposan mis venas
Agujereadas al azar, al ritmo de mis quejas
Castré el vacío, construí el laberinto

¿Donde está la magia de los dientes blanqueados
Cuando tomo el amarillo de los corazones pudriendo?
Yo veo mi dosis en la punta de la anguila
Miren mi piel, pescando las agujas

Mi cuerpo es mi cuerpo
Mis penas son mis penas
Mis venas son mis venas
Mi muerte es mi muerte

1972431_737599799606508_970500137_nAllez les amis, faites un tour au concert !

 

Publicités

4 réflexions sur “Zaz’uffit!

    • Ouais grave, Java c’est un bon plan! Là c’était Syrano, je pense aussi aux Ogres, à un peu rap élégant genre Solaar, à Brassens pour les « vieilleries », etc etc!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s